Guide pour voyager au Tibet

Les Chinois diront que le Tibet est un territoire faisant partie du pays, tandis que les Tibétains accusent la Chine et les considère comme une présence étrangère. Cette région asiatique autonome, située au nord de l’Himalaya hérite d’un passé historique bouleversant.

Auparavant interdit d’accès aux étrangers, le Tibet est pourtant une région magnifique que ce soit au niveau de la culture bouddhiste avec ses innombrables palais et monastères, que ses paysages naturels de haute altitude.

Aujourd’hui il est possible de se rendre au Tibet sous certaines conditions et notamment avec une agence de voyage en Chine.

Formalités administratives pour entrer au Tibet

formalités aller au tibet

Un voyageur seul ne peut entrer sur le territoire tibétain. Il est obligatoire de passer par une agence de voyage locale ou Française agréée, qui possède une licence gouvernementale vous permettant le droit d’entrée au Tibet. En contactant une agence de voyage en Chine par exemple, c’est elle qui s’occupera de votre demande de permis, qui doit être faite minimum 10 jours avant votre date d’entrée dans la région.

En plus de cette démarche, il faudra être en possession de votre passeport valide, et d’un visa chinois à faire auprès de votre ambassade.

Pour le Tibet, vous aurez en plus besoin du permis d’entrée notifié précédemment et d’un permis de voyage pour les étrangers.

Certes les démarches administratives peuvent effrayer mais en passant par une agence de voyage locale l’organisation se fait facilement, puis le voyage vaut vraiment le détour. C’est une expérience très enrichissante qui restera gravée à vie.

Comment se rendre au Tibet ?

comment aller au tibet
  • En avion : pour se rendre en avion au Tibet il y a uniquement des lignes nationales depuis la Chine, et une ligne internationale au départ de Katmandou. Depuis la Chine les vols sont directs jusqu’à Lhassa, la capitale du Tibet. En revanche, depuis Katmandou, les vols arrivent dans le district de Gongga, il faut ensuite se rendre à Lhassa par la route et le trajet dure environ 2 heures. Cette option est idéale si vous souhaitez profiter pleinement de votre séjour dans la région du Tibet et que vous n’avez pas beaucoup de temps sur place.
  • Par la route : plusieurs autoroutes existent au départ de différentes régions pour se rendre sur le territoire tibétain et elles sont en bon état. Si vous avez le temps, c’est un luxe de pouvoir s’offrir un trajet de minimum 800 kilomètres pour traverser les différentes régions chinoises. En faisant plusieurs escales, le voyage sera merveilleux. Les autoroutes traversent des zones inhabitées, des cols de haute altitude et les paysages sont vraiment grandioses.
  • En train : Si vous avez environ 48 heures devant vous, et que vous souhaitez vous déplacer à bon marché, le train est le transport idéal. Attention, car il faut s’y prendre assez tôt si vous voyagez pendant la haute saison, de mai à octobre.

Plusieurs départs se font depuis Pékin, Shangai, Chengdu, Canton, Chongqing, Lanzhou et Xining. Même si les trains pour le Tibet sont plutôt confortables et récents par rapport à ceux qui circulent en Chine, ils sont tout de même basiques et rustiques.

En revanche, c’est le parfait moyen, pour s’adapter à l’altitude, rencontrer les locaux, et admirer tout au long du trajet les paysages naturels des hautes montagnes, en passant par les lacs salés, les cols, et les pairies. Un voyage unique, avant même d’arriver à destination.

3 plats traditionnels khmers à déguster lors de votre voyage au Cambodge

Pays d’Asie du sud-est, niché entre la Thaïlande, le Vietnam et le Laos, le Cambodge est un territoire qui a souffert il y a quelques années dû au mouvement politique et militaire communiste des Khmers rouges. Aujourd’hui en voie de développement, le Cambodge a su créer de solides structures touristiques pour accueillir et répondre à la demande de nombreux voyageurs.

La nourriture cambodgienne à quelques affluences d’autres pays asiatiques. Même si le riz au Jasmin a été élu meilleur riz au monde ainsi que son poivre de Kampot qui est utilisé dans les plus grands restaurants du monde. Quoi qu’il en soit, en voyage il faut tout de même gouter aux spécialités locales. Zoom sur trois plats traditionnels khmers à tester lors de votre voyage sur mesure au Cambodge.

1 – Le Amok de poisson

amok de poisson

Certainement l’un des meilleurs plats khmers, l’amok de poisson est un mélange de saveurs à la fois douce et surprenante. Ce plat en sauce consiste à mélanger des filets de poisson blanc avec du curry, de la citronnelle, et du lait de coco pour la sauce. Ensuite on peut ajouter des poivrons, de l’ananas, de l’ail et du piment pour agrémenter le tout.

Le Amok est servi dans une feuille de bananier, ce qui rend la présentation de l’assiette superbe et colorée. Un plat traditionnel khmer n’est jamais servi sans son ingrédient emblématique qui est le riz et le duo se marie à merveille !

2 – Le Lap Khmer

lap khmer

Le Lap khmer est un plat typiquement khmer qui est frais. Ça fait du bien puisqu’il n’y a pas énormément des salades fraicheur, puis quand il fait une chaleur comme au Cambodge, c’est agréable de manger un repas froid et léger.

Le lap Khmer n’est encore pas un plat végétarien, puisque c’est une salade de bœuf cru et mariné accompagné de plusieurs ingrédients bien locaux. Dans ces ingrédients, on retrouvera le Prahok, ça ressemble un peu à une rillette de poisson fermentée qui est très salée. Vient par-dessus quelques grains de riz grillés qui viennent ajouter du croquant à la recette.

C’est un plat que vous pourrez déguster dans les restaurants khmers lors de votre visite au Cambodge, et si vous êtes totalement fan de la cuisine cambodgienne, vous pourrez faire un Circuits sur la route des délices pour approfondir vos connaissances et développer vos papilles.

3 – Le Lok-lak

lok lak

Le Lok-Lak est un plat consistant avec beaucoup de protéines. S’il est tant apprécié des khmers mais aussi des voyageurs c’est que ce plat viendrait d’influence française en Indochine.

La recette consiste à couper des petits morceaux de bœuf et de les faire revenir à la poêle avec une sauce. La viande est alors délicatement posée sur un lit de crudité (salade, tomate, oignon) accompagné d’un bon bol de riz.

Et pour rendre se met encore plus consistant, un œuf au plat est cuit et déposé sur le riz.

Les Cambodgiens adorent manger cela avec une sauce au poivre et citron vert. Très facile à faire, il suffit de mettre du sel dans un petit ramequin, avec du poivre, et y ajouter le citron vert. Attention de ne pas trop assaisonner son assiette car la sauce est délicieuse à petite doses, mais vraiment surprenante si l’on en met trop.

Passez un séjour agréable à Nancy grâce aux appart-hôtels

Pour passer un séjour agréable, confortable et pratique, tout en profitant d’une localisation favorable, n’avez-vous jamais pensé aux appart-hôtels ? Au moins, vous trouverez l’hébergement idéal, pour vivre un séjour parfait, qu’il soit d’ordre privé ou professionnel. 

Un séjour fort plaisant

En réservant une location dans ce type de résidence, votre séjour se déroulera de la meilleure des façons, car vous serez situé à proximité du centre-ville et à quelques minutes à pied de la Place Stanislas, du Centre des Congrès Jean Prouvé et de la Gare SNCF. L’accès à cette résidence classée 3 étoiles est facile, aussi bien en voiture qu’en bus, en taxi ou en train. Vous pourrez vous rendre sur les lieux attractifs en toute facilité. En louant un appart hôtel sur Nancy, votre séjour sera vraiment agréable. Vous vivrez durant ces quelques jours dans un espace confortable où vous pourrez vous reposer en toute tranquillité. Vous pourrez également profiter d’une piscine chauffée, de la salle de fitness, d’un parking privé etc. 

Des lieux à ne pas manquer

Les logements mis à votre disposition sont équipés et meublés pour vous offrir tout le confort dont vous avez besoin. Du studio au 2 pièces, vous trouverez la location entrant en accord avec vos besoins, que vous soyez en couple, en famille, seul ou entre amis. Vous aurez tout le loisir de découvrir Nancy et ses merveilles, à vélo ou à bord du train touristique. Alors, à vous le parc de la Pépinière, le port de plaisance, l’Arc de Triomphe Héré, le jardin botanique Jean-Marie Pelt, la Basilique Saint-Epvre et autres lieux incontournables. Pour réserver votre logement, il suffit de vous connecter sur une plateforme en ligne, y indiquer vos dates de séjour et la réservation se réalisera en quelques clics. Il ne vous restera plus qu’à penser à vos valises et aux lieux que vous souhaitez visiter… ou si vous y allez pour raisons professionnelles, commencez à préparer vos dossiers.

Le boom des stages photo

A l’heure où la photographie est devenue l’un des hobbys préférés des français, il faut trouver des solutions efficaces pour optimiser ses prises de vue. Cependant, il est délicat pour un débutant de s’y retrouver. En effet, entre le matériel nécessaire et les lieux à privilégier, il est obligatoire de se faire assister. Voilà pourquoi les cours de photo ont vu le jour ces dernières. Organisés sous forme de stages, ces nouveaux cours séduisent un nombre important de photographes amateurs ou expérimentés. Focus sur le boom des stages photo dans l’Hexagone. 

Le bon matériel, premier basique

Pour débuter de la meilleure manière en photographie, les bases sont essentielles. Si un matériel de qualité est obligatoire, il convient de prendre le temps nécessaire pour trouver l’appareil photo adéquat. Grace à de nombreux magasins spécialisés, il est possible de trouver la perle rare à prix malin. Attention toutefois, à bien vous assurer de sélectionner un modèle adapté à vos connaissances et vos aspirations. Avec un marché de l’équipement photo en plein essor, des promotions existent en boutique et sur le net. Après cette étape cruciale qui peut nécessiter plusieurs jours de recherche, place aux premières prises de vue. 

Animaux sauvages ou paysages exceptionnels

Le principal avantage de la photographie est la liberté exécution. Si vous êtes plus attiré par la prise de vue d’animaux sauvages comme les vautours ou les aigles, votre principale contrainte se situera au niveau de la rapidité à trouver le bon cliché. A l’inverse, si vous êtes plus « nature » avec de la photographie de paysages, la recherche du bon spot sera essentielle. Dans cette optique, le stage photo est LA solution à la mode. Idéal pour ces deux cas de figure, les stages voyages photo permettent d’acquérir toutes les astuces indispensables à une pratique optimale de la photographie. 

Des destinations incroyables

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver en Afrique du Sud à la découverte des rhinocéros ou bien en Toscane à découvrir les trésors de la cité florentine ? Si ce programme peut faire saliver de nombreux voyageurs, imaginez si votre prochain stage photo se déroulait sur ce type de lieux… En proposant de multiples destinations comme Chicago, la Provence, l’Islande, les Alpes, ces nouveaux acteurs ont su révolutionner le concept du stage photo. En dépit de certaines idées reçues, le tarif pratiqué pour ce type de prestation ne demande pas un budget exorbitant. Un rapide coup d’œil sur les prix du marché permet de constater cette démocratisation des prix.

Opter pour des agences professionnelles

Si cela peut paraitre évident, il est préférable de le préciser avant de débuter la moindre recherche en matière de voyages photo. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est fortement recommandé de choisir des agences professionnelles. Outre les garanties évidentes de ces prestataires (assurance, charte exclusive…), ces derniers mettent à votre disposition un savoir-faire inestimable pour optimiser votre façon de photographier. Afin de sélectionner la meilleure agence du marché avec de vrais photographes, on ne saura que trop vous conseiller de vérifier les références auprès des anciens clients. Maintenant informés, vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous souhaitez devenir un as du cliché photographique…

Comment bien choisir sa location de vacances

Prendre ses vacances est un moment que l’on attend tous, avec beaucoup d’impatience car on peut se détendre et se relaxer. Des endroits pour passer de bonnes vacances, il en existe des milliers. Par contre, il arrive que l’on soit déçu du choix que l’on a fait. De ce fait, se pose la question qui suit : comment sélectionner sa location de vacances ?

Internet

Sur la toile, on peut trouver des tas d’annonces pour aller en vacances à la mer, dans un chalet de montagne, au ski, etc. Peu importe vos goûts, internet vous permettra de trouver l’endroit qui vous sied le mieux. Il existe des sites pour louer une chambre d’hôtel en ligne ou un camping par exemple. Les destinations sont variées, donc il faut faire attention aux arnaqueurs qui ne cherchent qu’à se faire de l’argent. A titre d’illustration, on peut citer les annonces fausses ou obsolètes. En effet, il arrive que l’on soit déçu à l’arrivée, en découvrant que ce que l’on espérait découvrir n’était que de la poudre aux yeux. Pour éviter ces désagréments, nous vous donnons rendez-vous sur ce site www.residence-nemea.com/ete/france/corse-94.html pour réserver votre résidence de vacances.

La renommée 

On peut également se baser sur la réputation d’un établissement pour la sélection de sa location de vacances. Durant les hautes saisons, il faut s’y prendre tôt afin de bénéficier des meilleures prestations et de ne pas faire un choix par défaut. En principe, lorsqu’on a de bons échos par rapport à une résidence hôtelière, ou tout autre lieu touristique, cela veut dire qu’on ne risque probablement pas de regretter d’avoir pris une location là-bas. De plus, si on a eu à visiter nous-même, un lieu qui nous a plu par exemple un pays en Afrique, on est souvent tenté d’y retourner. Une précédente expérience qui s’est bien passée justifie souvent l’envie de redécouvrir un endroit car on n’a pas tous les jours la chance de voir des paysages paradisiaques et exotiques. 

Voyager avec les enfants : le choix de la destination

Voyager avec les enfants peut être un vrai bonheur parce que c’est un moment de partage et de découverte ensemble, mais cela peut également virer au drame si la préparation n’est pas correctement élaborée. Effectivement, tout doit être minutieusement préparé, à commencer par le choix de la destination jusqu’au déroulement du trajet de retour. En réalité, c’est plutôt vers l’intérêt des enfants que la destination se focaliser afin qu’ils puissent profiter au maximum du voyage. C’est la raison pour laquelle nous avons jugé important de vous faire part de nos conseils si vous êtes indécis quant à la destination. Lire la suite

Pérou : informations pratiques pour préparer son séjour au Pérou

Si le Pérou est un pays tant prisé c’est bien grâce à son littoral, sa cordillère des Andes, son histoire pré-inca et pour son célèbre MachuPicchu.

Pays d’Amérique latine de 1 285 216 km², le Pérou séduit de plus en plus de voyageurs du monde mais aussi des Français. Frontalier avec le plus petit pays des Andins au nord, l’Équateur, le Brésil à l’Est et la Bolivie et le Chili au sud, le Pérou est une destination touristique idéale pour tous les voyageurs à la recherche de dépaysement, de nature, de grands espaces, et de sports aquatiques. Afin de préparer cette aventure dans les meilleures conditions, une agence de voyage au Pérou vous donne ses conseils et les informations administratives pour profiter de votre séjour sur place.

Visa et formalités administratives au Pérou

Un des avantages à voyager au Pérou c’est que pour les ressortissants européens vous n’avez pas besoin de visa, à condition de respecter la durée maximale sur le territoire qui est de 183 jours. Si vous voyagez en famille c’est un coup considérable que vous pouvez économiser.

Vous devrez être munis en revanche d’un passeport qui est valide au moins 6 mois à compter de la date d’arrivée dans le pays.

Santé et vaccinations au Pérou

Avant de partir au Pérou mais comme avant chaque voyage, il est conseillé de vous rendre chez votre médecin traitant pour qu’il puisse étudier votre cas, et vous prescrire quelques médicaments de première nécessité.

Concernant les vaccins, aucun n’est obligatoire pour entrer sur le territoire péruvien. Votre médecin pourra vérifier les mises à jour qui sont conseillées comme l’hépatite A et B, la fièvre typhoïde, le tétanos ou encore la rage.

Si vous avez prévu de partir en Amazonie, le vaccin pour la fièvre jaune est fortement conseillé.

Les vaccins pour les maladies provenant de moustiques comme la dengue, le chikungunya et le paludisme n’existent pas. Il faut mettre en place une protection individuelle en portant des vêtements amples et longs, en dormant avec une moustiquaire et en utilisant un produit anti-moustique. Avant de partir, nous vous recommandons de consulter les zones fortement touchées par ces moustiques.

Si vous allez être exposé à une altitude élevée, il est possible que vous déclariez la maladie de Sorroche (mal des montagnes). Ce phénomène dépend de l’organisme de chaque personne et donne un mal de tête et un essoufflement qui peuvent être très désagréables durant votre séjour. Vous pourrez trouver un médicament dans les pharmacies au Pérou (sorojchepills) qui pourra vous aider à lutter contre le mal d’altitude. Il est conseillé sur place de manger de la coca en infusion ou les mâchant, de boire beaucoup d’eau, de manger léger et de ne pas boire d’alcool.

Préparer ses valises pour le Pérou

Il n’est jamais simple de préparer ses valises pour un voyage. Cela dépend tellement de ce que vous allez faire sur place, si vous optez pour un séjour balnéaire, pour un trekking sur les sentiers du Pérou ou bien les deux.

Dans tous les cas nous vous conseillons de prendre avec vous un grand et un petit sac à dos avec une housse imperméable. C’est bien plus simple à transporter.

Nous vous conseillons de toujours prendre des vêtements chauds si vous vous trouvez en haute altitude.

  • Tee-shirt à manche courte + manches longues
  • Pantalon de randonnée léger et chaud
  • Des chaussures de randonnée pour le trek.
  • Une paire de baskets ou de chaussures de ville
  • Des tongs suivant la saison de votre voyage
  • Une polaire
  • Une veste imperméable
  • Des sous-vêtements techniques pour le trek
  • Une ou deux tenues de ville (jeans ou short suivant la saison)
  • Bonnet, gant et écharpe et/ou chapeau casquette
  • Lunette de soleil
  • Maillot de bain pour toutes les saisons

N’oubliez pas une copie de votre passeport, votre carte bleue et de l’argent liquide à changer sur place ainsi qu’une lampe frontale pour les treks et séjours chez l’habitant et surtout votre appareil photo pour immortaliser les merveilleux moments passés au Pérou.

Sulawesi, une destination authentique en Indonésie

Encore oubliée du tourisme de masse par les voyageurs qui favorisent Java et Bali dans l’archipel, Sulawesi est une grande île Indonésienne de 171 000 km2 qui se situe au nord-est de Bali et à l’Est de Bornéo. La diversité des paysages, la population locale avec une culture très riche, et son climat offrent pourtant un lieu de vacances idéal pour des voyageurs en solo, en famille ou entre amis. Au centre de ses terres, la nature luxuriante de la jungle, de ses montagnes ainsi que de ses plantations permettent de faire de nombreuses randonnées tout en côtoyant les villageois, en s’imprégnant de la culture et des traditions. Le long de ses 5200 km de côtes, Sulawesi auparavant nommé Célèbes propose des plages paradisiaques au sable blanc et un fond marin exceptionnel pour le snorkeling et la plongée. Zoom sur cette île pour un voyage authentique en Indonésie.

Le pays Toraja, minorité ethnique de Sulawesi

Très reconnu dans toute l’Indonésie pour l’architecture de ses maisons, le pays Toraja est un des peuples indigènes les plus emblématiques de l’archipel.

Arrivé à l’époque par voie maritime en provenance de la Chine, le peuple vit dans les hautes terres centrales de Sulawesi. C’est d’ailleurs en rapport à leur venu, que le toit de leurs maisons ressemble à un bateau.

Auparavant animistes, le peuple Toraja vouait un culte appelé « Aluk » qui signifie la voie des ancêtres. De nos jours, ils sont majoritairement chrétiens et quelques-uns sont musulmans, suite à l’arrivée des Hollandais. En revanche, ils pratiquent toujours les traditions ancestrales et des rites funéraires bien spécifiques.

Aujourd’hui la communauté s’est regroupée dans le village de Tana Toraja, situé à 300 km de Makassar. C’est dans cette région qu’il faut se rendre si vous souhaitez vivre en immersion chez le peuple Toraja en Sulawesi.

Explorer les îles Togian

Les îles Togian sont un archipel de 56 ilots qui se situe entre Sulawesi centrale et Sulawesi du Nord. Ce havre de paix se mérite puisqu’il se situe à environ 12h de ferry de Sulawesi. Là-bas, différents peuples ethniques vivent sur cet archipel isolé, loin de la civilisation. La découverte de ce lieu permet vraiment de déconnecter de la réalité, loin du stress quotidien et c’est idéal pour se ressourcer pendant ses vacances.

Les eaux cristallines et le fond marin en reef sont un atout majeur pour le snorkeling. Vous pourrez également vous promener dans les eaux calmes en kayak ou en canoë et partir à la rencontre du peuple Bajaus, les nomades de la mer, qui vivent dans des maisons sur pilotis au milieu de l’eau. Les Bajaus sont très doués pour la pêche, où ils sont capables de rester en apnée pendant un long moment pour attraper les poissons aux arpons. Ces rencontres isolées vous marqueront sans doute lors de votre voyage en Sulawesi.

Tomohon, une expérience très locale

Tomhon est une ville qui se trouve à 25 km de Manado. Situé entre deux volcans, le Mont Lokon et le Mont Mahawu, c’est un endroit qui plait aux amateurs de natures et de randonnées pédestres. Le Mahawu est un volcan endormi, où la randonnée pour se rendre au cratère est très courte (15 minutes seulement). Le volcan en soi n’est pas impressionnant mais au sommet une belle vue sur le volcan de Lokon se dégage. Celui-ci en revanche est actif, et pour l’atteindre il faut compter environ 2h30 de randonnée. La marche à pied et les volcans constitue l’activité phare de la ville mais il ne faut absolument pas oublier le marché traditionnel de PasarBeriman. En effet, pour une expérience authentique et locale vous tombez bien… Au marché de PasarBeriman on trouve quelques spécialités bien différentes de chez nous, comme du chat et du chien cuits, du serpent, des chauves-souris ou encore des rats. Végétariens et âmes sensibles, nous ne vous conseillons pas d’y mettre les pieds. L’odeur et le sang vous feront rebrousser chemin. Ça, c’est le côté très local, mais on y trouve également des fruits et des légumes comme dans tous les marchés.

Organiser son voyage en Tanzanie, ce qu’il faut savoir

La Tanzanie, est un pays d’Afrique de l’est situé aux abords de l’océan Indien. Considéré comme l’un des pays les plus pauvres au monde, la Tanzanie dispose de nombreuses ressources naturelles comme l’or, le café et les produits agricoles. Cette terre africaine est connue pour toutes ses activités possibles à faire durant son voyage : les safaris, les ascensions et les trekkings, les sports nautiques et le farniente sur les belles plages de zanzibar. C’est un pays qui peut plaire à tous, petits comme grands, avec une diversité de paysages incroyables. Afin de préparer votre voyage, voici quelques conseils utiles d’une agence de voyage locale en Tanzanie.

Quelle est la meilleure saison pour partir en Tanzanie ?

En Tanzanie, vous pourrez voyager toute l’année mais deux paramètres sont à prendre en compte pour vous aider à choisir la meilleure période de votre voyage :

  • Les saisons touristiques : si vous êtes flexibles sur vos dates de voyage et que vous souhaitez profiter des attractions touristiques tranquillement, privilégiez votre départ entre mars et mai.

La haute saison touristique s’étend de juin à aout, la température est fraiche et il n’y a quasiment jamais de pluie, en revanche les tarifs des hôtels augmentent. De septembre à février, la saison intermédiaire est certainement le meilleur compromis pour voyager en Tanzanie.

  • Les activités que vous souhaitez faire sur place : il est aussi important de choisir sa période de voyage en fonction des activités que vous voulez faire sur place.

Si vous souhaitez faire un safari en Tanzanie, nous vous recommandons de partir entre mai et octobre.

Pour faire des ascensions comme celle du Kilimandjaro, il est préférable de partir entre janvier et février ou de juillet à octobre.

Si vous souhaitez profiter des belles plages du pays et de zanzibar, de novembre à mars sont les meilleurs mois, mais toute l’année c’est également possible.

Préparer ses valises pour la Tanzanie

Préparer ses bagages n’est jamais chose simple en fonction de la durée de son séjour et du nombre de kilos autorisé dans l’avion. Et pour la Tanzanie, cela va dépendre également de vos activités pendant vos vacances.

Pour un safari, prévoyez des vêtements de couleur neutre, ample et léger. Protégez-vous du soleil avec un chapeau ou une casquette et des lunettes. Il est préférable de prendre des chaussures fermées style randonnée ou baskets.

Prenez également un pull ou un coupe-vent pour les nuits fraiches et au cas où le mauvais temps serait présent.

Pour les treks ou les ascensions, il vous faudra l’équipement complet de l’aventurier :

  • Des chaussures de randonnées
  • Un pull ou polaire
  • Un coupe-vent imperméable
  • Un bonnet et des gants
  • Une lampe frontale
  • Des sous-vêtements techniques

Pour se détendre sur les plages de zanzibar évidemment vous n’aurez besoin que d’une serviette, d’un maillot de bain, et de quoi protéger sa tête et ses yeux du soleil.

Pour les différents voyages, il est indispensable de prévoir une trousse de premier secours avec quelques médicaments de bases, ainsi qu’une crème solaire et un anti-moustique.

Sans oublier votre équipement photo pour ramener de beaux souvenirs à la maison !

Mauritanie : Quelles activités peut-on faire dans le désert Mauritanien ?

La Mauritanie, pays de passage au sud du Maroc, a été longtemps interdite d’accès à cause de l’insécurité. Aujourd’hui, le tourisme repart sur une terre encore authentique. Le sol mauritanien vous garantit encore des espaces infinis, préservés et vierges. Partez pour un séjour à pied avec les nomades si vous raffolez de ça. Arpentez les grands espaces en raid 4×4 accompagnés de votre famille, ou de vos amis. Voyagez avec une agence de voyage en Mauritanie, composée d’une équipe de professionnels locaux et de guide français, qui assure l’organisation, la sécurité et le confort de votre voyage. Si vous pensez que dans le désert il n’y a rien, détrompez-vous, la nature et bien présente et vous pourrez faire plusieurs activités autour de celle-ci.

1 – Observation des oiseaux au Banc d’Arguin

Le Banc d’Arguin est une réserve nationale classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1989. Situé entre terre et mer, le Parc national du Banc d’Arguin est un lieu surprenant puisqu’à 50 kilomètres des côtes, l’océan n’est profond que de 5 mètres. C’est le lieu idéal pour observer la faune et la flore, grâce à l’absence de pollution, et la faible fréquentation.

C’est sur 2 millions d’oiseaux que l’on peut compter chaque année entre le mois d’octobre et celui de mars. On peut trouver deux espèces d’oiseaux : les limicoles, qui viennent passer l’hiver dans les zones africaines plus douces, provenant de l’Europe et de la Russie comme les gravelots, les chevaliers et les courlis. La deuxième espèce est les nicheurs, qui se reproduisent tout au long de l’année comme les flamants roses, et profitent des conditions météorologiques idéales de la Mauritanie.

2 – La méharée en Mauritanie

Si ce terme ne vous parle pas, la méharée c’est le fait de monter à chameau pour se déplacer. Comme à cheval, afin d’avoir un meilleur confort, il existe plusieurs types de selles. En organisant votre séjour avec des experts locaux maures, vous pourrez tester cette manière de voyager qui est typiquement locale. Cette pratique recèle de technicité et il est très intéressant de partager ce moyen de déplacement avec les nomades du désert et leurs bêtes. En revanche, le trajet alterne la marche à pied et la méharée, pour ne pas fatiguer les animaux lors de passages difficiles. Les chameaux ne sont donc pas maltraités puisqu’ils n’ont pas à porter l’équipement du voyage et vos affaires personnels.

3 – La randonnée chamelière

Contrairement à la méharée, la randonnée chamelière est la manière la plus courante de faire un voyage dans le désert. Si vous êtes adeptes du slow tourisme, vous pourrez voyager à votre rythme, regard vers l’horizon en laissant défiler les différents panoramas, du lever au coucher de soleil. Ici, vous avancez à pied. Le chameau sert d’animal de bât, il est alors utilisé pour porter vos bagages et tout le matériel du périple.

4 – Rencontre avec la faune et la flore

Dans le désert Maure, notamment dans la région de l’Adrar et du Tagant, se cachent une faune et une flore riche et variée. Plus difficile de tomber dessus tellement que l’étendue est grande mais vous ne serez pas déçu d’apprendre que vous pourriez bien croiser des guépards, des hyènes ou des chacals même s’ils font plus souvent leur apparition de nuit.

Les oiseaux, les scorpions et les reptiles sont assez fréquents, vous ne manquerez pas d’en apercevoir durant votre périple.

Quant à la faune, vous trouverez de nombreux arbustes piquants ou crochus, ainsi que plusieurs types de fleurs, qui ont su s’adapter à la température et à la sècheresse du Sahara.