madagascar a cheval

3 manières de voyager à Madagascar en mobilité douce

Madagascar et ses grands espaces sont un lieu encore authentique, un pays qui n’est pas encore atteint par le développement urbain, un pays à découvrir en prenant son temps.

L’île rouge offre une nature incroyablement riche et très diversifiée. Aucune région de l’île ne se ressemble. La superficie est immense, et pour en faire le tour il faudrait compter des mois. Si vous êtes adepte du slow tourisme, si vous aussi vous avez envie de voyager en essayant de préserver au maximum la planète, de tisser des liens avec les locaux, alors voici quelques manières de voyager à Madagascar en mobilité douce, au rythme de vos envies et de vos rencontres.

1 – Découvrir Madagascar à cheval

Les chevaux ont été introduits à Madagascar il y a plusieurs années, mais ils se sont très bien adaptés au climat du moyen ouest malgache, car c’est dans cette région que l’on retrouve la plupart des ranchs.

Se déplacer à cheval à Madagascar est une manière plutôt insolite pour découvrir le pays, de plus, c’est un moyen parfait pour appréhender les reliefs, les paysages, la nature, si vous êtes familier avec ces animaux. En effet, pour effectuer ce circuit, il faut avoir une bonne endurance, et pouvoir passer des heures à cheval. Il est même recommandé de bien s’entrainer avant le départ, pour pouvoir profiter au maximum sur place.

Dans le moyen ouest de Madagascar, dans la région d’Itasy, vous découvrirez un panorama parsemé de terres agricoles, de lacs et de collines.

Il est également possible de se déplacer vers l’Est de l’île, avec comme objectif une arrivée au canal des Pangalanes, et une randonnée au bord de l’océan Indien, sous les étendues de palmiers, le long de la plage. Un voyage riche en rencontres et authentique.

2 – Se déplacer à la voile à Madagascar

Rien de plus beau qu’un voyage à Madagascar en croisière le long des côtes du Canal du Mozambique. Pour rester dans le thème du slow tourisme, original et authentique, vous pourrez monter à bord d’un boutre, d’une pirogue ou d’une goélette malgache. Fabriquée à la main, en bois, ces trois types de bateaux naviguent au nord de l’île, dans l’archipel de Nosy-Be, ou bien en voyage migratoire, entre le nord et le sud de la côte ouest de Madagascar.

Le voyage se déroule au rythme des vents, accompagné d’un équipage local. Au programme : découverte des fonds marins, exploration des îles de l’archipel, rencontre avec la population locale vivant dans des lieux reculés, pêche, musique traditionnelle et coucher de soleil. Ça fait rêver non ?

3 – Madagascar, une véritable terre de trekking

Si vous ne connaissez pas Madagascar vous ne pouvez savoir à quel point la grande île est une destination coup de cœur pour le trekking. Avec la disparité de ses paysages, vous pourrez parcourir des kilomètres à pied en changeant d’environnement.

Dans la région centrale des Hautes terres, vous retrouverez un décor alpin, avec des hautes montagnes de granites, qui sont propices à l’escalade.

La région d’Itasy, qui est aussi une belle région pour la randonnée à cheval à Madagascar, permet de suivre son chemin au long court, à travers les lacs et les collines.

Plus au sud, les surprenant massifs du Makay et de l’Isalo offrent des couches sédimentaires gréseuses et des roches de calcaires, qui se trouvent de chaque côté d’un canyon. On se croirait dans un western.

Pour en finir avec la plus incroyable des étendues, les plateaux calcaires des Tsingy de Bemaraha, forment une érosion spectaculaire à perte de vue.

Dans ces immenses espaces naturels, vous pourrez randonner des heures sans jamais être lassé en découvrant la biodiversité endémique de Madagascar (lémuriens, caméléons ,orchidées, baobabs), et sa population chaleureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *