Partez pour un voyage sportif au cœur du Bhoutan

Le Bhoutan est un pays d’Asie niché entre la Chine au nord et l’Inde au sud. Pays très bien préservé grâce à une règlementation d’entrée sur le territoire, qui impose aux étrangers d’organiser uniquement leur voyage par le biais d’une agence locale au Bhoutan. Le gouvernement impose également un minimum Daily package qui est de 250 dollars par personne et par jour pour un groupe minimum de 3 personnes.

À côté de ça, les Bhoutanais sont une des populations les plus heureuses au monde, l’économie est stable et tout reste authentique et simple. Si vous aimez les voyages responsables, éthiques et sportifs alors le Bhoutan vous plaira forcément. Le pays est couvert à 70% de forêt, la nature y est splendide et les rencontres y sont mémorables.

1 – Un circuit à vélo au Bhoutan

Cyclistes, passionnés de voyage à deux roues, de slow tourisme, vous connaissez surement le tour du dragon. Cette course de VTT à travers les montagnes bhoutanaises est un défi sportif très difficile qui consiste à parcourir 268 kilomètres de vélo en 17 heures maximum.

Inspirée par cette course, une agence de voyage locale a créé un circuit sur mesure de 8 jours à vélo à travers le pays.

L’objectif est bien de parcourir les 268 kilomètres de la course mais en prenant son temps pour visiter le Bhoutan.

Au programme de ces 8 jours, vous découvrirez une culture et des traditions uniques, visiterez les hauts lieux administratifs et religieux, découvrirez le magnifique sentier naturel de Gantey et ferez une randonnée jusqu’au célèbre nid du tigre, monastère enclavé dans les roches à 300 mètres de hauteur.

Ce séjour à vélo au Bhoutan est un défi hors du commun, un voyage magnifique qui mélange rencontres, partages et plaisir au cœur d’une nature splendide qui est encore méconnu d’une grande partie de voyageurs.

2 – le Snow man trek au Bhoutan

Vivre l’expérience du Snow man trek est quelque chose d’unique que vous ferez certainement qu’une fois dans votre vie. Ce trek est annoncé comme le plus difficile au monde par le Lonely Planet.

Vous partirez depuis Paro, où se situe l’aéroport international pour évoluer dans les espaces les plus reculés du monde pendant 28 jours, à une altitude moyenne de 5000 mètres d’altitude. Ce périple est bien sûr réservé aux marcheurs qui ont un niveau expert et une bonne résistance à l’altitude.

Tout au long du parcours, vous marcherez au cœur des vallées, passerez des cols, grimperez des sommets et dormirez sous tente dans des paysages à couper le souffle. Cette aventure humaine que vous partagerez avec vos guides locaux et toute l’équipe de cuisiniers et de porteurs est un défi extraordinaire.

Au rythme de vos pas, vous rencontrerez les habitants des villages que vous traverserez, tous plus isolés les uns que les autres. Vous découvrirez leur manière de vivre dans des régions hautes en altitude et partagerez des moments forts avec eux.

Après de longues journées de marche, vous serez récompensé les derniers jours par des sources d’eau chaude, les plus belles de l’Himalaya, avant de finir une des dernières nuits dans un hôtel spa très confortable.

Tokyo : où manger local dans cette immense mégalopole ?

Tokyo fait partie des plus grandes villes au monde avec ses 37 millions d’habitants empilés dans des immeubles de 50 étages. Certes le chiffre fait peur mais il y a un côté fascinant à découvrir Tokyo, qui peut devenir attachant. Bien que la nourriture japonaise soit succulente, dans une mégalopole de cette taille il n’est pas forcément simple de choisir dans quel restaurant vous allez diner pendant votre séjour au Japon. Sushis, ramen, okonomiyaki… laissez-vous tenter par les meilleurs restaurants locaux de la ville pour découvrir de nouvelles saveurs gustatives grâce aux conseils avisés d’une agence de voyage au Japon.

1 –Le Mushashi Sushi :

Rien de tel pour commencer son séjour que de se rendre dans un restaurant de sushis au Japon. Ce restaurant à plateaux tournant est un incontournable à Tokyo. Bon marché, vous pourrez y manger rapidement et les sushis sont très bons. L’ambiance est assez marrante, tout le monde est concentré sur le tapis en attendant de voir arriver les makis qu’ils souhaitent, s’ils ne se les font pas piquer avant bien sûr ! C’est une bonne expérience à tester pour manger locale dans la capitale Japonaise.

2 – Le Roast Beef AburaSoba Beast:

Comme son nom l’indique, si vous êtes adepte de viandes vous tomberez dans le bon endroit. Ce petit ramen qui se situe dans le quartier de Kabukicho propose un menu simple et efficace avec 4 bols différents pour tous les gouts. Si vous ne connaissez pas la recette, le ramen est un plat constitué de nouilles cuites dans un bouillon à base de viande ou poisson, accompagné de condiments. Chez Roastbeef, le bol de rosbeef est succulent et très bon marché par rapport aux autres que l’on peut trouver à Tokyo.

Vous aurez l’occasion de gouter un bol façon miso épicé et un autre à la crème de wasabi. Méfiez-vous des épices, ça arrache !

3 – Le Torishiki

Les yakitori sont des petites brochettes à base de poulet, typiquement japonaises. En général, vous retrouverez ça dans les restaurants asiatiques en Europe à manger comme tapas ou en entrée. Mais ici, dans la culture nippone ces petites brochettes sont une spécialité et il est normal de manger uniquement ça en plat principal.

Torishiki est un des meilleurs restaurants de Tokyo si vous voulez tenter l’expérience. Plutôt chic avec des prix assez élevés, mais dans un décor moderne, si vous voulez vous faire plaisir ce sera une bonne adresse. Ici, vous retrouverez des brochettes originales, à base de poulet mais aussi de canard.

4 –Shin Udon

Les Udon sont des nouilles très épaisses de forme rectangulaire, accompagnées de tempuras et servies généralement en bouillon. Ce plat bon marché est très sympa à découvrir notamment pour sa texture et en plus de ça, c’est souvent copieux. C’est certain que si vous partez en voyage au Japon avec des enfants, ils adoreront cette spécialité. Shin Udon est un très bon restaurant situé dans le quartier de Shibuya. Ils servent uniquement des Udon et ont même une spécialité, les Udon à la carbonara. Le seul inconvénient, c’est qu’il ne faut pas être pressé, car l’attente est un peu longue mais ça en vaut la peine.

Mongolie : 3 voyages hors du commun à ne pas rater

La Mongolie et ses vastes étendues, son désert de Gobi et ses nomades forment un pays immense, très diversifié. Les amoureux de la nature n’en diront pas le contraire, entre traverser les steppes à cheval ou parcourir des kilomètres à pied dans les hautes montagnes de l’Altaï, la Mongolie est définitivement le lieu idéal.

Mais ça ne s’arrête pas là, les voyages en Mongolie se diversifient et il est possible aujourd’hui de partir pour des séjours uniques, accompagnés par des personnalités envoutantes avec une agence de voyage en Mongolie.

1 – Randonnée dans l’Altai Tavan Bogd

Accompagné par Gregory Rohart, blogueur français spécialiste de la randonnée, vous partirez en autonomie pendant 6 jours dans les hautes montagnes de l’Altaï, en pays kazakh.

Pendant 9 jours, vous évoluerez dans de grandes étendues aux montagnes enneigées, passerez de nombreux cols et traverserez plusieurs rivières comprises entre 2500 et 3300 mètres d’altitude.

Si vous êtes chanceux au niveau du temps et des conditions, vous pourrez gravir le Mont Kharkhiraa situé à 4037 mètres d’altitude.

Ce voyage hors des sentiers battus, dans une des régions les plus reculées au monde relève d’un défi personnel hors normes. Vous devez être bon marcheur, pour faire face à l’altitude et au temps de marche qui sera de 6 heures à 7 heures par jour. Vous rencontrerez le peuple nomade, et les aigliers qui vous inviteront à une partie de chasse. En bivouac durant le périple, vous partagerez des moments intenses avec la population locale au cœur d’un paysage fabuleux.

2 – Voyage photo chez les nomades de l’Orkhon

Accompagné par Richard Fasseur, photographe professionnel, vous allez vivre une belle aventure dans les steppes de la vallée de l’Orkhon, qui est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Si vous êtes amateur de photographie c’est le voyage qui est fait pour vous. Richard va vous transmettre sa passion et ses tuyaux pour réaliser de belles photos tout au long du voyage. Ce séjour se déroule pendant la fête de Naadam, qui est la fête nationale de la Mongolie. Vous assisterez aux différentes activités sportives comme la lutte, le tir à l’arc et la course de chevaux. Vous partagerez ce moment en rencontrant les habitants de Kharkhorin, et immortaliserez cette joyeuse fête. Dans la vallée de l’Orkhon, vous serez face à la nature et ses lumières variées, vivrez des moments riches avec le peuple nomade qui se fera un plaisir de poser pour vos photos ! Ce voyage photo en Mongolie garantit un moment unique pour découvrir le pays mais aussi pour progresser en tant que photographe avec une personne professionnelle.

3 – Chamanisme dans les steppes

Partez pour une aventure hors du commun en compagnie de la chamane Bolortsetseg. Cette jeune femme de 34 ans a une histoire très impressionnante et est devenue chamane il y a 7 ans, suite à une maladie où elle s’est battue depuis l’âge de 5 ans. Elle était en fait atteinte de la maladie du chaman et a été « choisie » par les esprits pour devenir elle-même chamane.   
Vous passerez par le mini désert de Gobi, ou vous visiterez des monastères. Vous traverserez la vallée de l’Orkhon, ou vous vivrez chez une famille d’éleveurs nomades.

Vous ferez une excursion dans les eaux chaudes de Tsenkher pour un moment de relaxation, vous rencontrerez les chevaux sauvages de la réserve de Khustai, et monterez à bord du transmongolien pour une nuit locale !

Ce voyage comptabilise la visite de tous les hauts lieux spirituels de la Mongolie. En compagnie de Bolorstsetseg, vous aborderez chaque jour l’histoire la pratique et le symbolisme du chamanisme, vous pratiquerez la méditation et assisterez aux cérémonies de la jeune chamane.

Guide pour voyager au Tibet

Les Chinois diront que le Tibet est un territoire faisant partie du pays, tandis que les Tibétains accusent la Chine et les considère comme une présence étrangère. Cette région asiatique autonome, située au nord de l’Himalaya hérite d’un passé historique bouleversant.

Auparavant interdit d’accès aux étrangers, le Tibet est pourtant une région magnifique que ce soit au niveau de la culture bouddhiste avec ses innombrables palais et monastères, que ses paysages naturels de haute altitude.

Aujourd’hui il est possible de se rendre au Tibet sous certaines conditions et notamment avec une agence de voyage en Chine.

Formalités administratives pour entrer au Tibet

formalités aller au tibet

Un voyageur seul ne peut entrer sur le territoire tibétain. Il est obligatoire de passer par une agence de voyage locale ou Française agréée, qui possède une licence gouvernementale vous permettant le droit d’entrée au Tibet. En contactant une agence de voyage en Chine par exemple, c’est elle qui s’occupera de votre demande de permis, qui doit être faite minimum 10 jours avant votre date d’entrée dans la région.

En plus de cette démarche, il faudra être en possession de votre passeport valide, et d’un visa chinois à faire auprès de votre ambassade.

Pour le Tibet, vous aurez en plus besoin du permis d’entrée notifié précédemment et d’un permis de voyage pour les étrangers.

Certes les démarches administratives peuvent effrayer mais en passant par une agence de voyage locale l’organisation se fait facilement, puis le voyage vaut vraiment le détour. C’est une expérience très enrichissante qui restera gravée à vie.

Comment se rendre au Tibet ?

comment aller au tibet
  • En avion : pour se rendre en avion au Tibet il y a uniquement des lignes nationales depuis la Chine, et une ligne internationale au départ de Katmandou. Depuis la Chine les vols sont directs jusqu’à Lhassa, la capitale du Tibet. En revanche, depuis Katmandou, les vols arrivent dans le district de Gongga, il faut ensuite se rendre à Lhassa par la route et le trajet dure environ 2 heures. Cette option est idéale si vous souhaitez profiter pleinement de votre séjour dans la région du Tibet et que vous n’avez pas beaucoup de temps sur place.
  • Par la route : plusieurs autoroutes existent au départ de différentes régions pour se rendre sur le territoire tibétain et elles sont en bon état. Si vous avez le temps, c’est un luxe de pouvoir s’offrir un trajet de minimum 800 kilomètres pour traverser les différentes régions chinoises. En faisant plusieurs escales, le voyage sera merveilleux. Les autoroutes traversent des zones inhabitées, des cols de haute altitude et les paysages sont vraiment grandioses.
  • En train : Si vous avez environ 48 heures devant vous, et que vous souhaitez vous déplacer à bon marché, le train est le transport idéal. Attention, car il faut s’y prendre assez tôt si vous voyagez pendant la haute saison, de mai à octobre.

Plusieurs départs se font depuis Pékin, Shangai, Chengdu, Canton, Chongqing, Lanzhou et Xining. Même si les trains pour le Tibet sont plutôt confortables et récents par rapport à ceux qui circulent en Chine, ils sont tout de même basiques et rustiques.

En revanche, c’est le parfait moyen, pour s’adapter à l’altitude, rencontrer les locaux, et admirer tout au long du trajet les paysages naturels des hautes montagnes, en passant par les lacs salés, les cols, et les pairies. Un voyage unique, avant même d’arriver à destination.

3 plats traditionnels khmers à déguster lors de votre voyage au Cambodge

Pays d’Asie du sud-est, niché entre la Thaïlande, le Vietnam et le Laos, le Cambodge est un territoire qui a souffert il y a quelques années dû au mouvement politique et militaire communiste des Khmers rouges. Aujourd’hui en voie de développement, le Cambodge a su créer de solides structures touristiques pour accueillir et répondre à la demande de nombreux voyageurs.

La nourriture cambodgienne à quelques affluences d’autres pays asiatiques. Même si le riz au Jasmin a été élu meilleur riz au monde ainsi que son poivre de Kampot qui est utilisé dans les plus grands restaurants du monde. Quoi qu’il en soit, en voyage il faut tout de même gouter aux spécialités locales. Zoom sur trois plats traditionnels khmers à tester lors de votre voyage sur mesure au Cambodge.

1 – Le Amok de poisson

amok de poisson

Certainement l’un des meilleurs plats khmers, l’amok de poisson est un mélange de saveurs à la fois douce et surprenante. Ce plat en sauce consiste à mélanger des filets de poisson blanc avec du curry, de la citronnelle, et du lait de coco pour la sauce. Ensuite on peut ajouter des poivrons, de l’ananas, de l’ail et du piment pour agrémenter le tout.

Le Amok est servi dans une feuille de bananier, ce qui rend la présentation de l’assiette superbe et colorée. Un plat traditionnel khmer n’est jamais servi sans son ingrédient emblématique qui est le riz et le duo se marie à merveille !

2 – Le Lap Khmer

lap khmer

Le Lap khmer est un plat typiquement khmer qui est frais. Ça fait du bien puisqu’il n’y a pas énormément des salades fraicheur, puis quand il fait une chaleur comme au Cambodge, c’est agréable de manger un repas froid et léger.

Le lap Khmer n’est encore pas un plat végétarien, puisque c’est une salade de bœuf cru et mariné accompagné de plusieurs ingrédients bien locaux. Dans ces ingrédients, on retrouvera le Prahok, ça ressemble un peu à une rillette de poisson fermentée qui est très salée. Vient par-dessus quelques grains de riz grillés qui viennent ajouter du croquant à la recette.

C’est un plat que vous pourrez déguster dans les restaurants khmers lors de votre visite au Cambodge, et si vous êtes totalement fan de la cuisine cambodgienne, vous pourrez faire un Circuits sur la route des délices pour approfondir vos connaissances et développer vos papilles.

3 – Le Lok-lak

lok lak

Le Lok-Lak est un plat consistant avec beaucoup de protéines. S’il est tant apprécié des khmers mais aussi des voyageurs c’est que ce plat viendrait d’influence française en Indochine.

La recette consiste à couper des petits morceaux de bœuf et de les faire revenir à la poêle avec une sauce. La viande est alors délicatement posée sur un lit de crudité (salade, tomate, oignon) accompagné d’un bon bol de riz.

Et pour rendre se met encore plus consistant, un œuf au plat est cuit et déposé sur le riz.

Les Cambodgiens adorent manger cela avec une sauce au poivre et citron vert. Très facile à faire, il suffit de mettre du sel dans un petit ramequin, avec du poivre, et y ajouter le citron vert. Attention de ne pas trop assaisonner son assiette car la sauce est délicieuse à petite doses, mais vraiment surprenante si l’on en met trop.

Sulawesi, une destination authentique en Indonésie

Encore oubliée du tourisme de masse par les voyageurs qui favorisent Java et Bali dans l’archipel, Sulawesi est une grande île Indonésienne de 171 000 km2 qui se situe au nord-est de Bali et à l’Est de Bornéo. La diversité des paysages, la population locale avec une culture très riche, et son climat offrent pourtant un lieu de vacances idéal pour des voyageurs en solo, en famille ou entre amis. Au centre de ses terres, la nature luxuriante de la jungle, de ses montagnes ainsi que de ses plantations permettent de faire de nombreuses randonnées tout en côtoyant les villageois, en s’imprégnant de la culture et des traditions. Le long de ses 5200 km de côtes, Sulawesi auparavant nommé Célèbes propose des plages paradisiaques au sable blanc et un fond marin exceptionnel pour le snorkeling et la plongée. Zoom sur cette île pour un voyage authentique en Indonésie.

Le pays Toraja, minorité ethnique de Sulawesi

Très reconnu dans toute l’Indonésie pour l’architecture de ses maisons, le pays Toraja est un des peuples indigènes les plus emblématiques de l’archipel.

Arrivé à l’époque par voie maritime en provenance de la Chine, le peuple vit dans les hautes terres centrales de Sulawesi. C’est d’ailleurs en rapport à leur venu, que le toit de leurs maisons ressemble à un bateau.

Auparavant animistes, le peuple Toraja vouait un culte appelé « Aluk » qui signifie la voie des ancêtres. De nos jours, ils sont majoritairement chrétiens et quelques-uns sont musulmans, suite à l’arrivée des Hollandais. En revanche, ils pratiquent toujours les traditions ancestrales et des rites funéraires bien spécifiques.

Aujourd’hui la communauté s’est regroupée dans le village de Tana Toraja, situé à 300 km de Makassar. C’est dans cette région qu’il faut se rendre si vous souhaitez vivre en immersion chez le peuple Toraja en Sulawesi.

Explorer les îles Togian

Les îles Togian sont un archipel de 56 ilots qui se situe entre Sulawesi centrale et Sulawesi du Nord. Ce havre de paix se mérite puisqu’il se situe à environ 12h de ferry de Sulawesi. Là-bas, différents peuples ethniques vivent sur cet archipel isolé, loin de la civilisation. La découverte de ce lieu permet vraiment de déconnecter de la réalité, loin du stress quotidien et c’est idéal pour se ressourcer pendant ses vacances.

Les eaux cristallines et le fond marin en reef sont un atout majeur pour le snorkeling. Vous pourrez également vous promener dans les eaux calmes en kayak ou en canoë et partir à la rencontre du peuple Bajaus, les nomades de la mer, qui vivent dans des maisons sur pilotis au milieu de l’eau. Les Bajaus sont très doués pour la pêche, où ils sont capables de rester en apnée pendant un long moment pour attraper les poissons aux arpons. Ces rencontres isolées vous marqueront sans doute lors de votre voyage en Sulawesi.

Tomohon, une expérience très locale

Tomhon est une ville qui se trouve à 25 km de Manado. Situé entre deux volcans, le Mont Lokon et le Mont Mahawu, c’est un endroit qui plait aux amateurs de natures et de randonnées pédestres. Le Mahawu est un volcan endormi, où la randonnée pour se rendre au cratère est très courte (15 minutes seulement). Le volcan en soi n’est pas impressionnant mais au sommet une belle vue sur le volcan de Lokon se dégage. Celui-ci en revanche est actif, et pour l’atteindre il faut compter environ 2h30 de randonnée. La marche à pied et les volcans constitue l’activité phare de la ville mais il ne faut absolument pas oublier le marché traditionnel de PasarBeriman. En effet, pour une expérience authentique et locale vous tombez bien… Au marché de PasarBeriman on trouve quelques spécialités bien différentes de chez nous, comme du chat et du chien cuits, du serpent, des chauves-souris ou encore des rats. Végétariens et âmes sensibles, nous ne vous conseillons pas d’y mettre les pieds. L’odeur et le sang vous feront rebrousser chemin. Ça, c’est le côté très local, mais on y trouve également des fruits et des légumes comme dans tous les marchés.

3 activités aquatiques à faire lors de son voyage au Sri Lanka

1 –Partir en surf trip au Sri Lanka

Situé au Sud de l’Inde au cœur de l’océan Indien, le Sri Lanka est un petit pays qui dispose d’une diversité de paysage splendide. La religion principale est le bouddhisme et l’on y trouve de nombreux temples à visiter dans tout le pays. Grâce à ses reliefs au centre du pays, le Sri Lanka permet aux voyageurs d’explorer les environs en trekking. Mais ce qui motive aussi de nombreux voyageurs est sans doute la pratique de plusieurs sports aquatiques grâce aux 1340 km de côtes. Entre lagons, vagues, coraux et vent, il y en a pour tous les gouts, et voici trois sports aquatiques que vous pourrez faire lors de votre séjour avec une agence de voyage locale au Sri Lanka.

Le Sri Lanka est un pays très reconnu pour la pratique du surf car les conditions permettent de profiter des vagues toute l’année sur différents spots. Du débutant à celui d’expert, vous trouverez des lieux adaptés à votre niveau. Par exemple, au sud-ouest du pays, le spot de weligama est parfait pour s’initier à ce sport ou pour progresser.

Plusieurs écoles de surf sont installées le long de la baie et propose de la location de matériel et des cours.

Lorsque vous avez un niveau intermédiaire ou confirmé, vous aurez un large choix de spots du plus incontournable, à celui hors des sentiers battus. A chaque fois, cela permet aussi d’explorer le pays, de passer dans des petits villages de pécheurs, de discuter avec les habitants. Des Beach break au reef, tous les spots se situent dans le sud-ouest ou l’est du Sri Lanka.

2 – Faire du kitesurf au Sri Lanka

Tout doucement, le Sri lanka est en train de se développer pour la pratique du Kitesurf. On ne compte actuellement que deux spots de kite : ArugamBay au sud-est de l’île qui est un spot de vague très réputé, et Kalpitiya au Nord-ouest qui est un spot de flat.

La meilleure période pour voyager au sri Lanka et faire du kitesurf s’étend de Juin à Septembre pour se rendre à ArugamBay et jusqu’à décembre ou Janvier pour Kalpitiya.

L’avantage de se rendre au Sri Lanka pour faire du kitesurf c’est que si le vent n’est pas présent quotidiennement, vous trouverez toujours de très belles choses à faire que ce soit du paddle, de la plongée, l’ascension du pic d’Adam ou la visite des plantations de thés.

3 – Découvrir les meilleurs spots de plongée du Sri Lanka


Les fonds marins du Sri Lanka
 ont l’avantage de pouvoir plaire à toute sorte de plongeurs. Des petits poissons, aux épaves, en passant par les mammifères marins, vous trouverez certainement votre bonheur.

L’épave du British Sergeant, situé au centre est du pays, près de kayakerni, est la plus connue du Sri Lanka. C’est un pétrolier à vapeur, qui a coulé lors de la seconde guerre mondiale suite à un raid aérien de l’armée japonaise.

Vous pourrez découvrir également le porte avion GMS Hermes qui se trouve près de Batticaloa, sur la même côte, un peu plus au sud.

Si vous êtes plutôt adepte des beaux récifs coralliens, dans la région de Kalpitiya au nord, vous pourrez admirer des poissons insolites tel que la murène à œil blanc, le poisson crocodile ou encore le trubot panthère. De novembre à mars, vous pouvez espérer voir les baleines à bosses, les baleines bleues et le cachalot se promener le long des côtes. Une expérience incroyable, qui fascinera petit et grand.

3 villages à découvrir lors de son voyage à Bali

Surnommé l’Île des dieux, Bali est une destination-phare d’Asie du sud-est qui plait à toutes les générations.

Effectivement, l’île accueille de nombreux visiteurs chaque année, ce qui fait une destination touristique très fréquentée. Il faut y aller pour en être persuadé mais Bali porte bien son nom, et les paysages valent vraiment le coup. L’île dispose de nombreuses sources d’eau, même en saison sèche, ce qui garantit des couleurs vives et somptueuses toute l’année. Malgré la masse touristique que l’on peut trouver en été surtout, il est encore possible de trouver des coins peu fréquentés et authentiques qui ont un charme incroyable. La meilleure option reste bien sûr de partir avec une agence de voyage locale à Bali hors saison touristique pour profiter du calme de l’île des Dieux.

1 – Le village de Sidemen


Sidemen est un petit village niché au cœur des rizières, à deux heures de l’aéroport Ngurah Rai en direction de l’est. Si vous avez prévu de visiter cette partie de l’île, un arrêt de deux ou trois jours à Sidemen est à faire.

Côté logement et restauration vous aurez le choix entre de nombreuses guest-house où petit hôtel, qui proposent des plats traditionnels délicieux à des prix très attractifs.

Un conseil, optez pour un déjeuner face aux rizières.

D’ailleurs, une balade d’une ou plusieurs heures à travers les rizières en terrasses et le village est possible, et cela vous permettra d’en savoir plus sur la riziculture, et les traditions des Balinais.

Les gens sont vraiment adorables et serviables. On y retrouve un Bali authentique, calme.

La plus belle vue de Sidemen, est lorsque le mont Agung, le plus haut volcan de Bali, montre son visage au coucher du soleil. Une immense forme conique se présente derrière quelques nuages et une verdure magnifique. On a l’impression que c’est irréel.

Si vous êtes avec des enfants ou que vous souhaitez faire une activité plus sportive, vous pourrez descendre la rivière TelagaWaja en rafting, pour vous retrouver au milieu d’une nature splendide et passer un bon moment de rigolade !

2 – Au nord, le village de Munduk


Le village de Munduk longe une route se dressant sur une arête, surplombant à droite une dense végétation, et à gauche des rizières verdoyantes.

La route très sinueuse qui mène au village se situant au nord de l’île est magique. Vous pourrez faire plusieurs arrêts pour profiter du temple Beratan, des deux lacs jumeaux où il est possible de faire du vélo, ou du canoë. Une fois à Munduk, vous serez au pied des montagnes pleines de végétations, où l’air pur et la fraicheur est agréable.Ici aussi, un trek dans les rizières en terrasses et les villages escarpés sont incontournables pour profiter pleinement des paysages.

Pour ceux qui adorent les cascades, à Munduk vous serez comblés. Il est possible de faire un trek de deux à trois heures depuis le village, au cœur de la forêt en visitant 5 cascades. Les chutes d’eau sont vraiment très belles, ce trek vaut le détour et est assez facile pour les enfants puisque le chemin est très bien aménagé. En route vous croiserez plusieurs échoppes qui proposent des souvenirs et quelques warung pour profiter d’un bon déjeuner balinais.

Top 3 des pays les moins chers de l’Asie où partir en vacances

Vous souhaitez partir bientôt en vacances et jusqu’ici, vous n’arrivez pas à trouver la destination idéale et la moins chère ? Choisissez la destination Asie. Non seulement la gentillesse des gens est surprenante, mais aussi, vous bénéficierez des paysages qui vous feront rêver. Découvrez les 3 meilleures destinations asiatiques et qui sont les plus abordables. Lire la suite

russie basilique

Comment faut-il se préparer pour voyager en Russie ? Quels sont les dangers ?

Au cours d’une croisade en mer, vous avez rencontré une sublime et charmante femme russe avec laquelle vous avez pris contact. Afin de lui montrer toute votre attention et ce que vous ressentez pour elle, vous avez décidé de la surprendre en voyageant en Russie. Découvrez comment préparer votre voyage et quelques conseils afin d’éviter les dangers.

Les étapes de la préparation de votre voyage

Pour aller en Russie, ce merveilleux pays doté d’un patrimoine historique, culturel et naturel exceptionnel, vous devez bien vous préparer. Pour ce faire, il est très indispensable que vous ayez vos documents à jour afin de passer un excellent séjour. Parmi ces pièces importantes, vous devez :
  • Avoir un passeport au moins valable plus de 6 mois à l’instant où vous allez effectuer la demande de visa ;
  •  Prendre vos billets d’avion un peu plus tôt ;
  • Avoir une assurance de rapatriement ;
  •  Émettre une demande de visa ;
  • Apprendre l’alphabet et retenir quelques mots russes.

Par ailleurs, pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez faire des recherches pour connaître l’histoire de la civilisation russe d’une part. D’autre part, avoir des informations sur la mentalité des populations serait également un véritable atout afin de savoir ce que ces dernières adorent. Pour ce faire, il existe plusieurs sites en ligne ou des tutoriels que vous pouvez visionner pour avoir toutes les informations utiles.

Les précautions à prendre pour éviter les dangers ?

Si vous avez déjà tous les documents qu’il vous faut pour le voyage, vous devez vous renseigner sur plusieurs aspects de la Russie dans sa globalité et surtout sur la zone dans laquelle vous désirez partir afin d’éviter les dangers.

Pour voyager en Russie, vous devez prendre l’avion afin d’éviter les difficultés liées aux transports ferroviaires et routiers. En effet, certaines frontières sont infranchissables et parfois dangereuses. De plus, il existe plusieurs moyens de déplacement dans ce pays. Cependant, le réseau de transport le plus utilisé pour les courtes distances reste le transport ferroviaire. Par contre, pour les grandes distances, vous devez préférer l’avion.

Ensuite, la période dans laquelle vous devez programmer votre voyage est également un facteur essentiel. En hiver, le climat est très éprouvant, et les saisons également sont différentes. Pour ce faire, certains habitués estiment que la meilleure période est celle comprise entre début juin et fin septembre.

Par ailleurs, vous devez bien garder vos objets et ne surtout pas vous éloigner des villes. Enfin, avant d’aller en Russie, vous devez connaître où se situe votre ambassade et surtout les adresses utiles.