Comment planifier votre séjour en Espagne

L’Espagne est une destination très connue et convoitée par les touristes. Il y a le soleil et des plages à perte de vue. De plus, les paysages y sont splendides. C’est pour ces raisons que va surgir la question suivante que nous allons traiter : comment planifier votre séjour en Espagne ? 

Anticiper la réservation

Pour un excellent séjour en Espagne, nous vous conseillons de faire vos réservations d’hôtels ou d’autres types de logements, le plus tôt possible. C’est effectivement un pays très touristique et lors des hautes saisons, les prix flambent et cela peut constituer un trou dans vos dépenses. L’avantage de réserver assez tôt est donc de pouvoir économiser le surplus pour faire des emplettes lorsque vous arrivez sur place. Cela vous permettrait en outre, de profiter encore plus de la ville qui vous accueille et de ce qu’elle a à offrir en termes d’activités. A cela s’ajoute, le fait que durant les saisons touristiques, les grandes villes sont encore plus peuplées que d’habitude. Malheureusement, parfois il est difficile de profiter du calme de ses vacances, quand il y a une grande foule dans les rues et les sites à visiter. 

Organiser le programme de visites

L’Espagne accueille énormément de touristes chaque année. C’est un pays qui attire les gens. En effet, beaucoup de ressortissants d’Amérique latine viennent en Espagne durant les vacances car beaucoup d’entre eux parlent la même langue. Cela facilite donc les échanges. Par ailleurs, ces touristes, pour profiter pleinement de leur séjour, devraient organiser un plan de vacances. Il y a tellement de choses à voir en Espagne. De ce fait, on peut vite être perdu dans une ville étrangère. C’est pourquoi, il serait bienvenu de définir au préalable, l’ensemble des endroits que vous souhaitez visiter. Vous découvrirez en Espagne l’imposante basilique Sagrada Familia située à Barcelone ou encore la festive île d’Ibiza que tout le monde connait. 

Camper autour du lac de Garde

Le lac de Garde avec son climat doux et ses températures parfaites attire de nombreux touristes en quête d’authenticité. Le lac est entouré de palmiers, d’oliviers, de vignes et ses rives touchent trois régions, la Lombardie, le Trentin-Haut-Adige et la Vénétie. C’est l’endroit idéal pour les amateurs de nature, les passionnés de sport. Optez pour le camping, c’est l’assurance de pouvoir se reposer. Grâce à Internet et quelques critères, vous pourrez trouver les campings proches du Lac de Garde.

Visiter le lac de Garde

Ce lac est l’un des plus beaux du nord de l’Italie. Les paysages qui l’entourent forment une toile de fond exceptionnelle. De nombreuses activités sont possibles autour du lac comme les plages, les sports nautiques, le surf, les randonnées. Ses magnifiques environs ont inspiré les peintres et les écrivains. Laissez-vous séduire pour ce charme incroyable et cette douceur de vivre. Pour séjourner, pourquoi ne pas choisir un camping ? Vous pourrez ainsi découvrir à votre guise les petits villages, vous offrir une escapade romantique le long du lac de Garde. Situé à mi-chemin entre Venise et Milan, c’est la meilleure destination pour des vacances en camping.

Avec les campings, le choix est vaste 

Après une pause dans le mobil-home, les amateurs de randonnées feront l’ascension du Monte Baldo tout en profitant d’un panorama à couper le souffle. Après avoir profité en famille des joies du parc d’attraction à thème de l’aquarium de Gardaland, petits et grands pourront visiter le zoo à Bussolengo. 

  • Les campings autour du lac de Garde sont nombreux.
  • Animations, restaurations, paradis aquatiques, piscines lagon, tout est prévu pour que vous passiez les plus belles vacances.
  • Le lac de Garde est l’une des destinations les plus prisées des amateurs de camping en Italie.

Si pour vos prochaines vacances, vous envisagez de camper, pourquoi ne pas poser vos valises dans l’un des nombreux campings autour du lac de Garde ?

Partez pour un voyage sportif au cœur du Bhoutan

Le Bhoutan est un pays d’Asie niché entre la Chine au nord et l’Inde au sud. Pays très bien préservé grâce à une règlementation d’entrée sur le territoire, qui impose aux étrangers d’organiser uniquement leur voyage par le biais d’une agence locale au Bhoutan. Le gouvernement impose également un minimum Daily package qui est de 250 dollars par personne et par jour pour un groupe minimum de 3 personnes.

À côté de ça, les Bhoutanais sont une des populations les plus heureuses au monde, l’économie est stable et tout reste authentique et simple. Si vous aimez les voyages responsables, éthiques et sportifs alors le Bhoutan vous plaira forcément. Le pays est couvert à 70% de forêt, la nature y est splendide et les rencontres y sont mémorables.

1 – Un circuit à vélo au Bhoutan

Cyclistes, passionnés de voyage à deux roues, de slow tourisme, vous connaissez surement le tour du dragon. Cette course de VTT à travers les montagnes bhoutanaises est un défi sportif très difficile qui consiste à parcourir 268 kilomètres de vélo en 17 heures maximum.

Inspirée par cette course, une agence de voyage locale a créé un circuit sur mesure de 8 jours à vélo à travers le pays.

L’objectif est bien de parcourir les 268 kilomètres de la course mais en prenant son temps pour visiter le Bhoutan.

Au programme de ces 8 jours, vous découvrirez une culture et des traditions uniques, visiterez les hauts lieux administratifs et religieux, découvrirez le magnifique sentier naturel de Gantey et ferez une randonnée jusqu’au célèbre nid du tigre, monastère enclavé dans les roches à 300 mètres de hauteur.

Ce séjour à vélo au Bhoutan est un défi hors du commun, un voyage magnifique qui mélange rencontres, partages et plaisir au cœur d’une nature splendide qui est encore méconnu d’une grande partie de voyageurs.

2 – le Snow man trek au Bhoutan

Vivre l’expérience du Snow man trek est quelque chose d’unique que vous ferez certainement qu’une fois dans votre vie. Ce trek est annoncé comme le plus difficile au monde par le Lonely Planet.

Vous partirez depuis Paro, où se situe l’aéroport international pour évoluer dans les espaces les plus reculés du monde pendant 28 jours, à une altitude moyenne de 5000 mètres d’altitude. Ce périple est bien sûr réservé aux marcheurs qui ont un niveau expert et une bonne résistance à l’altitude.

Tout au long du parcours, vous marcherez au cœur des vallées, passerez des cols, grimperez des sommets et dormirez sous tente dans des paysages à couper le souffle. Cette aventure humaine que vous partagerez avec vos guides locaux et toute l’équipe de cuisiniers et de porteurs est un défi extraordinaire.

Au rythme de vos pas, vous rencontrerez les habitants des villages que vous traverserez, tous plus isolés les uns que les autres. Vous découvrirez leur manière de vivre dans des régions hautes en altitude et partagerez des moments forts avec eux.

Après de longues journées de marche, vous serez récompensé les derniers jours par des sources d’eau chaude, les plus belles de l’Himalaya, avant de finir une des dernières nuits dans un hôtel spa très confortable.

Tokyo : où manger local dans cette immense mégalopole ?

Tokyo fait partie des plus grandes villes au monde avec ses 37 millions d’habitants empilés dans des immeubles de 50 étages. Certes le chiffre fait peur mais il y a un côté fascinant à découvrir Tokyo, qui peut devenir attachant. Bien que la nourriture japonaise soit succulente, dans une mégalopole de cette taille il n’est pas forcément simple de choisir dans quel restaurant vous allez diner pendant votre séjour au Japon. Sushis, ramen, okonomiyaki… laissez-vous tenter par les meilleurs restaurants locaux de la ville pour découvrir de nouvelles saveurs gustatives grâce aux conseils avisés d’une agence de voyage au Japon.

1 –Le Mushashi Sushi :

Rien de tel pour commencer son séjour que de se rendre dans un restaurant de sushis au Japon. Ce restaurant à plateaux tournant est un incontournable à Tokyo. Bon marché, vous pourrez y manger rapidement et les sushis sont très bons. L’ambiance est assez marrante, tout le monde est concentré sur le tapis en attendant de voir arriver les makis qu’ils souhaitent, s’ils ne se les font pas piquer avant bien sûr ! C’est une bonne expérience à tester pour manger locale dans la capitale Japonaise.

2 – Le Roast Beef AburaSoba Beast:

Comme son nom l’indique, si vous êtes adepte de viandes vous tomberez dans le bon endroit. Ce petit ramen qui se situe dans le quartier de Kabukicho propose un menu simple et efficace avec 4 bols différents pour tous les gouts. Si vous ne connaissez pas la recette, le ramen est un plat constitué de nouilles cuites dans un bouillon à base de viande ou poisson, accompagné de condiments. Chez Roastbeef, le bol de rosbeef est succulent et très bon marché par rapport aux autres que l’on peut trouver à Tokyo.

Vous aurez l’occasion de gouter un bol façon miso épicé et un autre à la crème de wasabi. Méfiez-vous des épices, ça arrache !

3 – Le Torishiki

Les yakitori sont des petites brochettes à base de poulet, typiquement japonaises. En général, vous retrouverez ça dans les restaurants asiatiques en Europe à manger comme tapas ou en entrée. Mais ici, dans la culture nippone ces petites brochettes sont une spécialité et il est normal de manger uniquement ça en plat principal.

Torishiki est un des meilleurs restaurants de Tokyo si vous voulez tenter l’expérience. Plutôt chic avec des prix assez élevés, mais dans un décor moderne, si vous voulez vous faire plaisir ce sera une bonne adresse. Ici, vous retrouverez des brochettes originales, à base de poulet mais aussi de canard.

4 –Shin Udon

Les Udon sont des nouilles très épaisses de forme rectangulaire, accompagnées de tempuras et servies généralement en bouillon. Ce plat bon marché est très sympa à découvrir notamment pour sa texture et en plus de ça, c’est souvent copieux. C’est certain que si vous partez en voyage au Japon avec des enfants, ils adoreront cette spécialité. Shin Udon est un très bon restaurant situé dans le quartier de Shibuya. Ils servent uniquement des Udon et ont même une spécialité, les Udon à la carbonara. Le seul inconvénient, c’est qu’il ne faut pas être pressé, car l’attente est un peu longue mais ça en vaut la peine.

Mongolie : 3 voyages hors du commun à ne pas rater

La Mongolie et ses vastes étendues, son désert de Gobi et ses nomades forment un pays immense, très diversifié. Les amoureux de la nature n’en diront pas le contraire, entre traverser les steppes à cheval ou parcourir des kilomètres à pied dans les hautes montagnes de l’Altaï, la Mongolie est définitivement le lieu idéal.

Mais ça ne s’arrête pas là, les voyages en Mongolie se diversifient et il est possible aujourd’hui de partir pour des séjours uniques, accompagnés par des personnalités envoutantes avec une agence de voyage en Mongolie.

1 – Randonnée dans l’Altai Tavan Bogd

Accompagné par Gregory Rohart, blogueur français spécialiste de la randonnée, vous partirez en autonomie pendant 6 jours dans les hautes montagnes de l’Altaï, en pays kazakh.

Pendant 9 jours, vous évoluerez dans de grandes étendues aux montagnes enneigées, passerez de nombreux cols et traverserez plusieurs rivières comprises entre 2500 et 3300 mètres d’altitude.

Si vous êtes chanceux au niveau du temps et des conditions, vous pourrez gravir le Mont Kharkhiraa situé à 4037 mètres d’altitude.

Ce voyage hors des sentiers battus, dans une des régions les plus reculées au monde relève d’un défi personnel hors normes. Vous devez être bon marcheur, pour faire face à l’altitude et au temps de marche qui sera de 6 heures à 7 heures par jour. Vous rencontrerez le peuple nomade, et les aigliers qui vous inviteront à une partie de chasse. En bivouac durant le périple, vous partagerez des moments intenses avec la population locale au cœur d’un paysage fabuleux.

2 – Voyage photo chez les nomades de l’Orkhon

Accompagné par Richard Fasseur, photographe professionnel, vous allez vivre une belle aventure dans les steppes de la vallée de l’Orkhon, qui est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Si vous êtes amateur de photographie c’est le voyage qui est fait pour vous. Richard va vous transmettre sa passion et ses tuyaux pour réaliser de belles photos tout au long du voyage. Ce séjour se déroule pendant la fête de Naadam, qui est la fête nationale de la Mongolie. Vous assisterez aux différentes activités sportives comme la lutte, le tir à l’arc et la course de chevaux. Vous partagerez ce moment en rencontrant les habitants de Kharkhorin, et immortaliserez cette joyeuse fête. Dans la vallée de l’Orkhon, vous serez face à la nature et ses lumières variées, vivrez des moments riches avec le peuple nomade qui se fera un plaisir de poser pour vos photos ! Ce voyage photo en Mongolie garantit un moment unique pour découvrir le pays mais aussi pour progresser en tant que photographe avec une personne professionnelle.

3 – Chamanisme dans les steppes

Partez pour une aventure hors du commun en compagnie de la chamane Bolortsetseg. Cette jeune femme de 34 ans a une histoire très impressionnante et est devenue chamane il y a 7 ans, suite à une maladie où elle s’est battue depuis l’âge de 5 ans. Elle était en fait atteinte de la maladie du chaman et a été « choisie » par les esprits pour devenir elle-même chamane.   
Vous passerez par le mini désert de Gobi, ou vous visiterez des monastères. Vous traverserez la vallée de l’Orkhon, ou vous vivrez chez une famille d’éleveurs nomades.

Vous ferez une excursion dans les eaux chaudes de Tsenkher pour un moment de relaxation, vous rencontrerez les chevaux sauvages de la réserve de Khustai, et monterez à bord du transmongolien pour une nuit locale !

Ce voyage comptabilise la visite de tous les hauts lieux spirituels de la Mongolie. En compagnie de Bolorstsetseg, vous aborderez chaque jour l’histoire la pratique et le symbolisme du chamanisme, vous pratiquerez la méditation et assisterez aux cérémonies de la jeune chamane.

L’Éthiopie, le paradis pour les passionnés de trekking

Si l’Éthiopie est en train de battre des records comme étant une destination coup de cœur et qui mérite d’être visitée, c’est grâce à sa population, son climat et ses paysages tellement riches qui font craquer de plus en plus de voyageurs. Situé en Afrique de l’Est au nord du Kenya et à l’ouest de la Somalie, l’Éthiopie est surtout un pays qui plaira aux amateurs de nature et de trekking mais aussi de rencontres et de culture.

Sans accès à la mer, la patrie de Lucy, seul pays Africain à ne pas avoir été colonisé, a tant de choses à offrir. Zoom sur deux parcs nationaux que nous confie une agence de voyage en Ethiopie et qui raviront les férus de marche à pied.

1 – Le Parc national des Monts Simien

Premier parc national Africain à avoir été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1978, le Parc national du Simien offre un espace de verdure et de nature de 220,2 km.

Debark qui est la ville qui se situe à côté du parc, se trouve à 2850 mètres d’altitude, dans la région nord du pays. Avant d’y arriver, une longue mais magnifique route vous attend.

Les virages en épingle et la différence d’altitude de la route offrent des paysages incroyables. Vous aurez l’occasion de faire une pause dans des petites villes durant le trajet, de découvrir les marchés Éthiopien et ainsi faire la rencontre des habitants.

Dans le parc, plusieurs journées de trek sont possibles, et les sentiers sont plutôt faciles. Les paysages diffèrent des falaises abruptes aux canyons et malgré la haute altitude, la verdure est bien présente. Plusieurs animaux endémiques vivent ici comme le singe Gélada, le loup d’Éthiopie et le bouquetin d’Abyssinie.

Lors de votre voyage dans le parc du Simien, vous rencontrerez encore de nombreux habitants qui y vivent, tous issus d’une minorité ethnique. Ceci risquerait de disparaitre à cause des départs de feu de forêt chaque année qui met en péril le parc. Les feux seraient dus à de la culture sur brulis de la part des habitants. En revanche pour le moment c’est encore le moyen de rencontrer des personnes extraordinaires, qui vivent en harmonie avec la nature.

2 – Le Parc National de Mago

Situé dans le sud-ouest de l’Éthiopie, le parc national de Mago a été créé en 1970 et est le plus récent du pays. Avec une très grande végétation, les paysages sont luxuriants. Vous pourrez vous promener sur des plaines de savanes, traverser des déserts mais aussi grimper le Mont Mago qui s’élève à 2528 mètres d’altitude.

En supplément de la beauté de sa nature, le parc national de Mago est le lieu idéal pour faire un safari animalier et admirer ces bêtes sauvages. En effet la réserve abrite des girafes, des éléphants, des crocodiles, des hippopotames, des centaines d’espèces d’oiseaux et bien d‘autres encore.

Pour combler le tout, en liant nature et culture vous vivrez un des moments les plus fort en Éthiopie, en rencontrant la population indigène la plus connue du pays : Les Mursis.

Les Mursis vivent près du lac Omo, cette minorité ethnique vit en symbiose avec la nature, se nourrit de ce qui pousse, ont leur propre langue, et des traditions très ancrées. Par exemple, c’est ici que vous rencontrerez les célèbres femmes Mursis qui portent des plateaux labiaux sur les lèvres inférieures. Les rencontrer est une chance et un souvenir qui restera gravé.

Guide pour voyager au Tibet

Les Chinois diront que le Tibet est un territoire faisant partie du pays, tandis que les Tibétains accusent la Chine et les considère comme une présence étrangère. Cette région asiatique autonome, située au nord de l’Himalaya hérite d’un passé historique bouleversant.

Auparavant interdit d’accès aux étrangers, le Tibet est pourtant une région magnifique que ce soit au niveau de la culture bouddhiste avec ses innombrables palais et monastères, que ses paysages naturels de haute altitude.

Aujourd’hui il est possible de se rendre au Tibet sous certaines conditions et notamment avec une agence de voyage en Chine.

Formalités administratives pour entrer au Tibet

formalités aller au tibet

Un voyageur seul ne peut entrer sur le territoire tibétain. Il est obligatoire de passer par une agence de voyage locale ou Française agréée, qui possède une licence gouvernementale vous permettant le droit d’entrée au Tibet. En contactant une agence de voyage en Chine par exemple, c’est elle qui s’occupera de votre demande de permis, qui doit être faite minimum 10 jours avant votre date d’entrée dans la région.

En plus de cette démarche, il faudra être en possession de votre passeport valide, et d’un visa chinois à faire auprès de votre ambassade.

Pour le Tibet, vous aurez en plus besoin du permis d’entrée notifié précédemment et d’un permis de voyage pour les étrangers.

Certes les démarches administratives peuvent effrayer mais en passant par une agence de voyage locale l’organisation se fait facilement, puis le voyage vaut vraiment le détour. C’est une expérience très enrichissante qui restera gravée à vie.

Comment se rendre au Tibet ?

comment aller au tibet
  • En avion : pour se rendre en avion au Tibet il y a uniquement des lignes nationales depuis la Chine, et une ligne internationale au départ de Katmandou. Depuis la Chine les vols sont directs jusqu’à Lhassa, la capitale du Tibet. En revanche, depuis Katmandou, les vols arrivent dans le district de Gongga, il faut ensuite se rendre à Lhassa par la route et le trajet dure environ 2 heures. Cette option est idéale si vous souhaitez profiter pleinement de votre séjour dans la région du Tibet et que vous n’avez pas beaucoup de temps sur place.
  • Par la route : plusieurs autoroutes existent au départ de différentes régions pour se rendre sur le territoire tibétain et elles sont en bon état. Si vous avez le temps, c’est un luxe de pouvoir s’offrir un trajet de minimum 800 kilomètres pour traverser les différentes régions chinoises. En faisant plusieurs escales, le voyage sera merveilleux. Les autoroutes traversent des zones inhabitées, des cols de haute altitude et les paysages sont vraiment grandioses.
  • En train : Si vous avez environ 48 heures devant vous, et que vous souhaitez vous déplacer à bon marché, le train est le transport idéal. Attention, car il faut s’y prendre assez tôt si vous voyagez pendant la haute saison, de mai à octobre.

Plusieurs départs se font depuis Pékin, Shangai, Chengdu, Canton, Chongqing, Lanzhou et Xining. Même si les trains pour le Tibet sont plutôt confortables et récents par rapport à ceux qui circulent en Chine, ils sont tout de même basiques et rustiques.

En revanche, c’est le parfait moyen, pour s’adapter à l’altitude, rencontrer les locaux, et admirer tout au long du trajet les paysages naturels des hautes montagnes, en passant par les lacs salés, les cols, et les pairies. Un voyage unique, avant même d’arriver à destination.

3 plats traditionnels khmers à déguster lors de votre voyage au Cambodge

Pays d’Asie du sud-est, niché entre la Thaïlande, le Vietnam et le Laos, le Cambodge est un territoire qui a souffert il y a quelques années dû au mouvement politique et militaire communiste des Khmers rouges. Aujourd’hui en voie de développement, le Cambodge a su créer de solides structures touristiques pour accueillir et répondre à la demande de nombreux voyageurs.

La nourriture cambodgienne à quelques affluences d’autres pays asiatiques. Même si le riz au Jasmin a été élu meilleur riz au monde ainsi que son poivre de Kampot qui est utilisé dans les plus grands restaurants du monde. Quoi qu’il en soit, en voyage il faut tout de même gouter aux spécialités locales. Zoom sur trois plats traditionnels khmers à tester lors de votre voyage sur mesure au Cambodge.

1 – Le Amok de poisson

amok de poisson

Certainement l’un des meilleurs plats khmers, l’amok de poisson est un mélange de saveurs à la fois douce et surprenante. Ce plat en sauce consiste à mélanger des filets de poisson blanc avec du curry, de la citronnelle, et du lait de coco pour la sauce. Ensuite on peut ajouter des poivrons, de l’ananas, de l’ail et du piment pour agrémenter le tout.

Le Amok est servi dans une feuille de bananier, ce qui rend la présentation de l’assiette superbe et colorée. Un plat traditionnel khmer n’est jamais servi sans son ingrédient emblématique qui est le riz et le duo se marie à merveille !

2 – Le Lap Khmer

lap khmer

Le Lap khmer est un plat typiquement khmer qui est frais. Ça fait du bien puisqu’il n’y a pas énormément des salades fraicheur, puis quand il fait une chaleur comme au Cambodge, c’est agréable de manger un repas froid et léger.

Le lap Khmer n’est encore pas un plat végétarien, puisque c’est une salade de bœuf cru et mariné accompagné de plusieurs ingrédients bien locaux. Dans ces ingrédients, on retrouvera le Prahok, ça ressemble un peu à une rillette de poisson fermentée qui est très salée. Vient par-dessus quelques grains de riz grillés qui viennent ajouter du croquant à la recette.

C’est un plat que vous pourrez déguster dans les restaurants khmers lors de votre visite au Cambodge, et si vous êtes totalement fan de la cuisine cambodgienne, vous pourrez faire un Circuits sur la route des délices pour approfondir vos connaissances et développer vos papilles.

3 – Le Lok-lak

lok lak

Le Lok-Lak est un plat consistant avec beaucoup de protéines. S’il est tant apprécié des khmers mais aussi des voyageurs c’est que ce plat viendrait d’influence française en Indochine.

La recette consiste à couper des petits morceaux de bœuf et de les faire revenir à la poêle avec une sauce. La viande est alors délicatement posée sur un lit de crudité (salade, tomate, oignon) accompagné d’un bon bol de riz.

Et pour rendre se met encore plus consistant, un œuf au plat est cuit et déposé sur le riz.

Les Cambodgiens adorent manger cela avec une sauce au poivre et citron vert. Très facile à faire, il suffit de mettre du sel dans un petit ramequin, avec du poivre, et y ajouter le citron vert. Attention de ne pas trop assaisonner son assiette car la sauce est délicieuse à petite doses, mais vraiment surprenante si l’on en met trop.

Passez un séjour agréable à Nancy grâce aux appart-hôtels

Pour passer un séjour agréable, confortable et pratique, tout en profitant d’une localisation favorable, n’avez-vous jamais pensé aux appart-hôtels ? Au moins, vous trouverez l’hébergement idéal, pour vivre un séjour parfait, qu’il soit d’ordre privé ou professionnel. 

Un séjour fort plaisant

En réservant une location dans ce type de résidence, votre séjour se déroulera de la meilleure des façons, car vous serez situé à proximité du centre-ville et à quelques minutes à pied de la Place Stanislas, du Centre des Congrès Jean Prouvé et de la Gare SNCF. L’accès à cette résidence classée 3 étoiles est facile, aussi bien en voiture qu’en bus, en taxi ou en train. Vous pourrez vous rendre sur les lieux attractifs en toute facilité. En louant un appart hôtel sur Nancy, votre séjour sera vraiment agréable. Vous vivrez durant ces quelques jours dans un espace confortable où vous pourrez vous reposer en toute tranquillité. Vous pourrez également profiter d’une piscine chauffée, de la salle de fitness, d’un parking privé etc. 

Des lieux à ne pas manquer

Les logements mis à votre disposition sont équipés et meublés pour vous offrir tout le confort dont vous avez besoin. Du studio au 2 pièces, vous trouverez la location entrant en accord avec vos besoins, que vous soyez en couple, en famille, seul ou entre amis. Vous aurez tout le loisir de découvrir Nancy et ses merveilles, à vélo ou à bord du train touristique. Alors, à vous le parc de la Pépinière, le port de plaisance, l’Arc de Triomphe Héré, le jardin botanique Jean-Marie Pelt, la Basilique Saint-Epvre et autres lieux incontournables. Pour réserver votre logement, il suffit de vous connecter sur une plateforme en ligne, y indiquer vos dates de séjour et la réservation se réalisera en quelques clics. Il ne vous restera plus qu’à penser à vos valises et aux lieux que vous souhaitez visiter… ou si vous y allez pour raisons professionnelles, commencez à préparer vos dossiers.

Le boom des stages photo

A l’heure où la photographie est devenue l’un des hobbys préférés des français, il faut trouver des solutions efficaces pour optimiser ses prises de vue. Cependant, il est délicat pour un débutant de s’y retrouver. En effet, entre le matériel nécessaire et les lieux à privilégier, il est obligatoire de se faire assister. Voilà pourquoi les cours de photo ont vu le jour ces dernières. Organisés sous forme de stages, ces nouveaux cours séduisent un nombre important de photographes amateurs ou expérimentés. Focus sur le boom des stages photo dans l’Hexagone. 

Le bon matériel, premier basique

Pour débuter de la meilleure manière en photographie, les bases sont essentielles. Si un matériel de qualité est obligatoire, il convient de prendre le temps nécessaire pour trouver l’appareil photo adéquat. Grace à de nombreux magasins spécialisés, il est possible de trouver la perle rare à prix malin. Attention toutefois, à bien vous assurer de sélectionner un modèle adapté à vos connaissances et vos aspirations. Avec un marché de l’équipement photo en plein essor, des promotions existent en boutique et sur le net. Après cette étape cruciale qui peut nécessiter plusieurs jours de recherche, place aux premières prises de vue. 

Animaux sauvages ou paysages exceptionnels

Le principal avantage de la photographie est la liberté exécution. Si vous êtes plus attiré par la prise de vue d’animaux sauvages comme les vautours ou les aigles, votre principale contrainte se situera au niveau de la rapidité à trouver le bon cliché. A l’inverse, si vous êtes plus « nature » avec de la photographie de paysages, la recherche du bon spot sera essentielle. Dans cette optique, le stage photo est LA solution à la mode. Idéal pour ces deux cas de figure, les stages voyages photo permettent d’acquérir toutes les astuces indispensables à une pratique optimale de la photographie. 

Des destinations incroyables

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver en Afrique du Sud à la découverte des rhinocéros ou bien en Toscane à découvrir les trésors de la cité florentine ? Si ce programme peut faire saliver de nombreux voyageurs, imaginez si votre prochain stage photo se déroulait sur ce type de lieux… En proposant de multiples destinations comme Chicago, la Provence, l’Islande, les Alpes, ces nouveaux acteurs ont su révolutionner le concept du stage photo. En dépit de certaines idées reçues, le tarif pratiqué pour ce type de prestation ne demande pas un budget exorbitant. Un rapide coup d’œil sur les prix du marché permet de constater cette démocratisation des prix.

Opter pour des agences professionnelles

Si cela peut paraitre évident, il est préférable de le préciser avant de débuter la moindre recherche en matière de voyages photo. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est fortement recommandé de choisir des agences professionnelles. Outre les garanties évidentes de ces prestataires (assurance, charte exclusive…), ces derniers mettent à votre disposition un savoir-faire inestimable pour optimiser votre façon de photographier. Afin de sélectionner la meilleure agence du marché avec de vrais photographes, on ne saura que trop vous conseiller de vérifier les références auprès des anciens clients. Maintenant informés, vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous souhaitez devenir un as du cliché photographique…